Des mots pour se comprendre

 

L’Ordre Maçonnique est porteur de promesses. La Loge Maçonnique est une espérance. Dans sa plénitude elle prépare l’homme, par la voie de l’Initiation à assumer son devenir.

 

Les Franc-Maçons sont des constructeurs. D’où la nécessité de l’apprentissage, d’où la nécessité de l’épreuve.


La Franc-Maçonnerie témoigne que l’on peut vivre sa vie dans une activité saine et fructueuse et ceci par un altruisme qui libère de ses entraves.

 

La Loge convie chacun à aller vers lui-même. L’homme libre est le produit du travail qu’il accomplit. Le Franc- Maçon doit donc vaincre ses passions et mourir à lui-même pour renaître à son état d’initié.

 

La demande d’entrée dans l’Ordre Maçonnique est le signe d’une recherche et d’un engagement de présence et de participation. Ce désir d’aller au-delà de soi-même entraîne pour le profane une autre vision de ses devoirs en premier lieu avec le concept Divin, puis avec l’Humanité et enfin, envers lui-même.

 

On n’entre pas en Franc-Maçonnerie comme on entre en religion, on l’aura compris !
L’engagement Maçonnique ne constitue pas autre chose que la recherche d’une harmonie personnelle, concrétisée d’abord par celle de la Loge, à laquelle on est affilié.


Cette conscience s’acquiert progressivement, déjà par la pratique des rituels, mais également par un ensemble de travaux. Les études symboliques en particulier, permettent de définir la place de l’Homme parmi les autres règnes que sont le minéral, le végétal, l’animal pour aboutir à en rechercher la justification au regard de l’Univers ce qui va « vers l’Uni ».


Par ailleurs, s’il est établi que la Franc-Maçonnerie a beaucoup apporté à l’Humanité, il convient de rappeler ici que, victime de l’intolérance, elle a payé le lourd tribut de sa contribution.

 

La Loge est symboliquement un lieu clos et sacré. C’est en cet endroit, dans cet Atelier, que s’instaureront entre les Frères et les Sœurs des liens et des relations privilégiées de Liberté, d’Égalité, de Fraternité, d’Unité, de Stabilité et de Continuité.

 

La discipline maçonnique se fonde sur une Tradition, elle met en jeu une expérience de l’humain et du sacré, elle constitue une Ecole d’Eveil.

 

Les degrés d’instruction conférés par l’Ordre de Memphis-Misraïm sont divisés en trois séries qui constituent :

- Du premier au troisième degré, la Maçonnerie SYMBOLIQUE
- Du quatrième au trente troisième degré, la Maçonnerie PHILOSOPHIQUE
- Du trente quatrième au quatre-vingt-quinzième degré, la Maçonnerie HERMÉTIQUE ou ÉSOTÉRIQUE.


La Maçonnerie SYMBOLIQUE donne une explication du symbolisme et dispose des prémices de la recherche philosophique.

 

La Maçonnerie PHILOSOPHIQUE enseigne la philosophie de l’histoire, ainsi que les mythes antiques. Son objet est de mettre sur la voie de la recherche des causes et des effets originels.

 

La Maçonnerie HERMÉTIQUE ou ÉSOTÉRIQUE s’occupe de la haute philosophie, étudie les mythes religieux des différents âges de l’Humanité et admet le travail philosophique et ésotérique le plus avancé.


OBEDIENCE : une obédience est une association librement consentie de Loges maçonniques qui désirent bénéficier d’une organisation et d’une administration communes. Une Obédience est donc une administration d’ordre profane qui n’a rien à voir avec la Tradition Initiatique.


RITE : Le Rite est un acte cérémoniel, un ensemble de symboles vécus, réglés et mis en scène dans une forme définie, et ayant pour but de placer les participants dans une atmosphère symbolique, religieuse ou initiatique en frappant l’imagination de celui qui vit l’action ; il requiert de l’individu une participation totale, une profonde adhésion.


La Franc-Maçonnerie utilise ainsi de nombreux Rites, souvent dérivés les uns des autres, mais ayant cependant des particularités, un accent qui en font un bien propre pour une Obédience déterminée. (JP Bayard , symbolique maçonnique traditionnelle, Paris – EDIMAF- 1987 page 75).

 

ORDRE : l’Ordre Maçonnique est le dépositaire du courant ésotérique qui véhicule des Vérités profondes susceptibles d’apporter les réponses adéquates aux questions que ne cessent de se poser ceux qui méditent sur le sens de la Vie, de l’Univers, la place de l’Homme dans cet Univers ainsi que le but de son existence.


L’Ordre est le véhicule et le dépositaire de la Tradition Primordiale.

DÉISTE : Selon la définition même de ce terme, l’Ordre de Memphis-Misraïm ne se réfère à aucune Divinité révélée.


S’il travaille à « la Gloire du Sublime Architecte de Tous les Mondes », il a également foi aux progrès humains et postule l’existence probable d’une intelligence à l’œuvre dans tout l’Univers.
Chaque Maçon est libre de ses croyances et de ses opinions, à condition, toutefois, de ne pas les imposer à autrui et de n’appartenir à aucune tendance intégriste ou intolérante. La Maçonnerie ne peut et ne doit en aucun cas être assimilée à une secte.